1er trimestre 2021

Les banques cherchent à améliorer les conditions de recours au crédit

En dépit du renforcement de la crise économique et sociale, et de la montée des risques de défaut d’une partie des emprunteurs, les banques ont choisi d’améliorer les conditions des crédits octroyés, afin de relancer la demande de crédits immobiliers des particuliers. En effet, les ménages les plus modestes sont les plus impactés par le resserrement des conditions d'octroi pour respecter la recommandation HCSF.

  Podcast de Michel Mouillart  

TAUX  |  TAUX PAR GROUPES  |  DURÉE  ACTIVITÉ MARCHÉ  COÛT RELATIF   SOLVABILITÉ  |  CAPACITÉ Á ACHETER  |  TENDANCES TAUX 

INDICATEURS 1ER TRIMESTRE 2021   4EME TRIMESTRE 2020    TENDANCE
Taux 1.13 % 1.19 %
Durée   231 mois
19,25 ans
233 mois 
19,4 ans
Coût relatif moyen 4.4  4.5  

Marché du neuf

dont accession seule

1.17 %
 1.19 %

1.22 %
1.25 %

 

Marché de l’ancien

dont accession seule
1.13 % 
1.13 %
1.18 %
1.19 %
 

Activité marché des crédits

En trimestre glissant

Montant de Production
- 6,3 %

Nombre de prêts
- 1,6 %

   
En année glissante  Montant de Production
- 16,3 %

Nombre de prêts
- 15,5 %
   

Analyse

Toutes les données présentées par l'Observatoire s'entendent hors rachats de prêts.

TAUX

Raw data
Date,taux des crédits immobiliers trimestriels
T1-01,5.67
T2-01,5.48
T3-01,5.47
T4-01,5.25
T1-02,5.12
T2-02,5.13
T3-02,5.11
T4-02,4.88
T1-03,4.6
T2-03,4.33
T3-03,4.09
T4-03,4.14
T1-04,4.12
T2-04,3.97
T3-04,3.99
T4-04,3.86
T1-05,3.67
T2-05,3.58
T3-05,3.41
T4-05,3.4
T1-06,3.51
T2-06,3.67
T3-06,3.88
T4-06,3.9
T1-07,3.99
T2-07,4.1
T3-07,4.41
T4-07,4.64
T1-08,4.69
T2-08,4.69
T3-08,4.94
T4-08,5.07
T1-09,4.51
T2-09,4.16
T3-09,3.93
T4-09,3.81
T1-10,3.64
T2-10,3.47
T3-10,3.36
T4-10,3.29
T1-11,3.59
T2-11,3.85
T3-11,3.91
T4-11,3.89
T1-12,3.92
T2-12,3.66
T3-12,3.49
T4-12,3.27
T1-13,3.09
T2-13,2.96
T3-13,3
T4-13,3.08
T1-14,3.03
T2-14,2.83
T3-14,2.62
T4-14,2.41
T1-15,2.2
T2-15,2.02
T3-15,2.13
T4-15,2.19
T1-16,2.01
T2-16,1.69
T3-16,1.48
T4-16,1.35
T1-17,1.45
T2-17,1.55
T3-17,1.55
T4-17,1.52
T1-18,1.48
T2-18,1.46
T3-18,1.42
T4-18,1.43
T1-19,1.40
T2-19,1.28
T3-19,1.18
T4-19,1.12
T1-20,1.12
T2-20,1.24
T3-20,1.21
T4-20,1.19
T1-21,1.13

Le taux moyen ensemble du marché descend toujours plus bas, à 1,13 % au 1er trimestre 2021, contre 1,19% au 4ème trimestre 2020.

En dépit du renforcement de la crise économique et sociale, et de la montée des risques de défaut d’une partie des emprunteurs, les banques ont choisi d’améliorer les conditions des crédits octroyés, afin de relancer la demande de crédits immobiliers des particuliers.

 

 

.
InformationVous pouvez zoomer une partie d'un graphique, en cliquant sur la courbe, sur le début de période souhaitée, et en déplaçant le pointeur jusqu'à la fin de la période, tout en maintenant le bouton de la souris enfoncé

 

Le taux moyen des nouveaux crédits recule depuis juillet 2020. Il a perdu 5 points de base depuis décembre dernier. Descendu de 1.16% en décembre à 1.11 % en mars, il retrouve son minimum déjà atteint en décembre 2019.

Depuis le début de l’année, les établissements de crédit ont affiché des baisses dans les barèmes de taux proposés aux clientèles et pour toutes les maturités de prêts, de 8 à 9 points de base. Mais le déplacement de la production vers les durées les plus longues a, encore une fois, neutralisé une partie de l’impact de ces baisses sur le taux moyen.

La baisse des taux constatée sur les prêts à 15 ans, 20 ans et 25 ans a été rapide depuis décembre 2020. Les taux sur les prêts à 20 ans et 25 ans n’ont jamais été aussi bas.

Prêts du secteur 
concurrentiel 
TAUX FIXES

Taux moyens
(en %)
Sur 15 ans Sur 20 ans Sur 25 ans
Mars 2019 1,37 1,15  1,32  1,55
Décembre 2019  1,11 0,88 1,05   1,31
Mars 2020  1,14 0,92  1,09  1,35
Décembre 2020 1,16 0,97 1,10 1,35
Mars 2021 1,11 0,89 1,01 1,23
 
 
Depuis décembre 2020, la baisse n’a pas été identique sur tous les marchés : 
  • 5 points de base sur l'ensemble du marché pour 1.11 % en mars 2021
  • 6 points de base sur le marché de l'ancien pour 1.11 % en mars 2021
  • 5 points de base sur le marché du neuf pour 1.13  % en mars 2021

TAUX PAR GROUPES

 

Raw data
Date,4ème groupe,3ème groupe,2ème groupe,1er groupe
09-2012,3.63,3.39,3.27,3.05
12-2012,3.44,3.19,3.06,2.80
03-2013,3.28,3.02,2.88,2.67
06-2013,3.14,2.90,2.75,2.52
09-2013,3.32,3.03,2.89,2.67
12-2013,3.36,3.09,2.95,2.72
03-2014,3.27,3.00,2.82,2.58
06-2014,3.02,2.71,2.58,2.40
09-2014,2.74,2.49,2.35,2.15
12-2014,2.49,2.24,2.12,1.97
03-2015,2.26,1.99,1.87,1.71
06-2015,2.24,1.94,1.81,1.63
09-2015,2.47,2.11,1.97,1.80
10-2015,2.46,2.14,2.00,1.79
11-2015,2.40,2.09,1.97,1.78
12-2015,2.39,2.09,1.95,1.74
01-2016,2.34,2.04,1.91,1.71
02-2016,2.26,1.94,1.79,1.61
03-2016,2.10,1.77,1.60,1.40
04-2016,1.98,1.67,1.50,1.32
05-2016,1.84,1.53,1.42,1.26
06-2016,1.75,1.48,1.35,1.17
07-2016,1.68,1.39,1.28,1.12
08-2016,1.65,1.37,1.25,1.08
09-2016,1.59,1.29,1.17,1.01
10-2016,1.49,1.23,1.12,0.95
11-2016,1.45,1.19,1.08,0.92
12-2016,1.48,1.22,1.11,0.93
01-2017,1.58,1.29,1.16,0.97
02-2017,1.63,1.34,1.22,1.04
03-2017,1.69,1.39,1.27,1.1
04-2017,1.72,1.44,1.3,1.11
05-2017,1.77,1.44,1.29,1.11
06-2017,1.80,1.47,1.30,1.10
07-2017,1.73,1.45,1.30,1.09
08-2017,1.80,1.49,1.35,1.14
09-2017,1.79,1.50,1.35,1.13
10-2017,1.75,1.45,1.29,1.10
11-2017,1.70,1.41,1.25,1.04
12-2017,1.65,1.36,1.22,1.03
01-2018,1.68,1.36,1.21,1.02
02-2018,1.66,1.36,1.21,1.02
03-2018,1.60,1.33,1.20,1.02
04-2018,1.55,1.31,1.20,1.02
05-2018,1.55,1.29,1.18,1.01
06-2018,1.55,1.28,1.17,1.01
07-2018,1.51,1.27,1.15,0.97
08-2018,1.50,1.27,1.15,0.97
09-2018,1.51,1.25,1.13,0.96
10-2018,1.50,1.24,1.12,0.97
11-2018,1.49,1.24,1.13,0.98
12-2018,1.48,1.25,1.13,0.98
01-2019,1.48,1.27,1.15,0.97
02-2019,1.49,1.27,1.15,0.95
03-2019,1.43,1.21,1.05,0.86
04-2019,1.37,1.14,1.01,0.82
05-2019,1.28,1.08,0.96,0.79
06-2019,1.22,1.03,0.93,0.77
07-2019,1.20,1.01,0.90,0.74
08-2019,1.21,1.01,0.89,0.73
09-2019,1.17,0.98,0.85,0.68
10-2019,1.17,0.95,0.81,0.64
11-2019,1.12,0.93,0.8,0.63
12-2019,1.14,0.95,0.81,0.63
01-2020,1.16,0.97,0.85,0.68
02-2020,1.16,0.98,0.87,0.70
03-2020,1.17,0.98,0.86,0.68
04-2020,1.22,1.00,0.88,0.72
05-2020,1.37,1.15,0.98,0.79
06-2020,1.35,1.15,1.00,0.82
07-2020,1.31,1.09,0.95,0.75
08-2020,1.33,1.09,0.98,0.79
09-2020,1.31,1.08,0.96,0.75
10-2020,1.32,1.08,0.96,0.75
11-2020,1.27,1.04,0.91,0.73
12-2020,1.24,1.01,0.90,0.72
01-2021,1.26,1.00,0.86,0.67
02-2021,1.16,0.95,0.81,0.64
03-2021,1.18,0.95,0.80,0.63

Raw data
Date,4ème groupe,3ème groupe,2ème groupe,1er groupe
09-2012,3.90,3.65,3.53,3.26
12-2012,3.77,3.46,3.33,3.01
03-2013,3.61,3.32,3.16,2.87
06-2013,3.46,3.17,3.00,2.74
09-2013,3.67,3.36,3.17,2.90
12-2013,3.67,3.39,3.25,2.97
03-2014,3.56,3.30,3.13,2.85
06-2014,3.27,3.01,2.88,2.66
09-2014,3.03,2.79,2.65,2.41
12-2014,2.78,2.55,2.43,2.24
03-2015,2.57,2.30,2.15,1.93
06-2015,2.57,2.21,2.05,1.85
09-2015,2.79,2.42,2.26,2.01
10-2015,2.77,2.42,2.25,2.02
11-2015,2.76,2.41,2.24,2.01
12-2015,2.69,2.36,2.21,1.98
01-2016,2.69,2.35,2.20,1.96
02-2016,2.57,2.21,2.06,1.84
03-2016,2.38,2.02,1.88,1.69
04-2016,2.21,1.90,1.78,1.58
05-2016,2.10,1.79,1.65,1.47
06-2016,2.00,1.70,1.57,1.41
07-2016,1.90,1.61,1.50,1.32
08-2016,1.90,1.59,1.48,1.31
09-2016,1.80,1.51,1.40,1.21
10-2016,1.75,1.44,1.32,1.14
11-2016,1.69,1.4,1.28,1.11
12-2016,1.75,1.44,1.31,1.11
01-2017,1.78,1.5,1.37,1.18
02-2017,1.84,1.58,1.45,1.22
03-2017,1.95,1.64,1.5,1.27
04-2017,1.96,1.69,1.55,1.33
05-2017,1.97,1.64,1.5,1.3
06-2017,1.94,1.65,1.5,1.29
07-2017,1.94,1.64,1.50,1.29
08-2017,2.01,1.68,1.51,1.30
09-2017,2.00,1.70,1.55,1.32
10-2017,1.95,1.63,1.48,1.29
11-2017,1.90,1.60,1.44,1.22
12-2017,1.85,1.55,1.42,1.23
01-2018,1.86,1.52,1.38,1.18
02-2018,1.87,1.52,1.38,1.20
03-2018,1.80,1.49,1.38,1.21
04-2018,1.77,1.49,1.38,1.21
05-2018,1.72,1.47,1.35,1.17
06-2018,1.72,1.47,1.34,1.16
07-2018,1.71,1.47,1.34,1.16
08-2018,1.70,1.45,1.32,1.16
09-2018,1.71,1.45,1.32,1.16
10-2018,1.73,1.45,1.31,1.15
11-2018,1.71,1.45,1.32,1.18
12-2018,1.70,1.45,1.32,1.17
01-2019,1.69,1.45,1.33,1.16
02-2019,1.69,1.45,1.33,1.14
03-2019,1.60,1.39,1.24,1.04
04-2019,1.55,1.32,1.19,1.01
05-2019,1.47,1.24,1.13,0.97
06-2019,1.41,1.22,1.10,0.94
07-2019,1.36,1.18,1.08,0.93
08-2019,1.37,1.18,1.05,0.9
09-2019,1.36,1.14,1.00,0.83
10-2019,1.33,1.10,0.96,0.79
11-2019,1.31,1.09,0.96,0.79
12-2019,1.33,1.10,0.98,0.83
01-2020,1.37,1.14,1.00,0.84
02-2020,1.33,1.12,1.00,0.84
03-2020,1.38,1.14,1.00,0.84
04-2020,1.42,1.17,1.02,0.88
05-2020,1.60,1.38,1.17,0.94
06-2020,1.55,1.35,1.20,0.99
07-2020,1.49,1.27,1.15,0.93
08-2020,1.50,1.25,1.11,0.91
09-2020,1.50,1.25,1.11, 0.91
10-2020,1.46,1.20,1.08, 0.90
11-2020,1.41,1.15,1.03,0.84
12-2020,1.39,1.14,1.03,0.84
01-2021,1.38,1.13,0.99,0.80
02-2021,1.33,1.10,0.95,0.75
03-2021,1.29,1.05,0.93,0.76

Raw data
Date,4ème groupe,3ème groupe,2ème groupe,1er groupe
09-2012,4.37,4.02,3.82,3.29
12-2012,4.18,3.82,3.64,3.22
03-2013,4.04,3.67,3.44,3.03
06-2013,3.88,3.54,3.35,3.01
09-2013,4.08,3.71,3.47,3.13
12-2013,4.08,3.77,3.57,3.14
03-2014,4.03,3.70,3.50,3.16
06-2014,3.68,3.39,3.25,2.88
09-2014,3.45,3.16,2.99,2.64
12-2014,3.15,2.90,2.74,2.50
03-2015,3.03,2.72,2.54,2.22
06-2015,3.02,2.63,2.45,2.10
09-2015,3.17,2.80,2.64,2.35
10-2015,3.10,2.81,2.65,2.29
11-2015,3.09,2.77,2.60,2.29
12-2015,3.01,2.73,2.57,2.26
01-2016,3.04,2.72,2.54,2.21
02-2016,2.94,2.62,2.43,2.12
03-2016,2.81,2.42,2.23,1.93
04-2016,2.59,2.26,2.11,1.86
05-2016,2.52,2.16,2.00,1.76
06-2016,2.37,2.03,1.90,1.66
07-2016,2.27,1.95,1.80,1.58
08-2016,2.25,1.93,1.75,1.54
09-2016,2.15,1.83,1.66,1.44
10-2016,2.07,1.75,1.57,1.33
11-2016,2.01,1.69,1.51,1.29
12-2016,2.04,1.72,1.54,1.31
01-2017,2.08,1.8,1.62,1.36
02-2017,2.19,1.86,1.68,1.4
03-2017,2.25,1.92,1.76,1.48
04-2017,2.26,1.99,1.83,1.55
05-2017,2.2,1.94,1.8,1.52
06-2017,2.21,1.95,1.81,1.54
07-2017,2.23,1.94,1.80,1.52
08-2017,2.29,1.97,1.83,1.54
09-2017,2.24,1.96,1.84,1.56
10-2017,2.22,1.92,1.80,1.55
11-2017,2.18,1.89,1.74,1.52
12-2017,2.12,1.85,1.71,1.47
01-2018,2.13,1.85,1.70,1.47
02-2018,2.11,1.80,1.65,1.43
03-2018,2.03,1.76,1.65,1.46
04-2018,2.00,1.73,1.62,1.43
05-2018,1.96,1.71,1.61,1.41
06-2018,1.96,1.69,1.59,1.41
07-2018,1.95,1.69,1.59,1.41
08-2018,1.91,1.68,1.59,1.40
09-2018,1.91,1.67,1.58,1.40
10-2018,1.89,1.66,1.56,1.37
11-2018,1.88,1.66,1.57,1.41
12-2018,1.88,1.66,1.58,1.41
01-2019,1.90,1.68,1.58,1.40
02-2019,1.88,1.67,1.57,1.39
03-2019,1.80,1.62,1.50,1.29
04-2019,1.76,1.55,1.43,1.24
05-2019,1.66,1.47,1.35,1.19
06-2019,1.64,1.45,1.33,1.18
07-2019,1.59,1.41,1.31,1.16
08-2019,1.58,1.39,1.28,1.12
09-2019,1.58,1.39,1.26,1.08
10-2019,1.58,1.39,1.26,1.06
11-2019,1.56,1.37,1.25,1.04
12-2019,1.57,1.37,1.25,1.05
01-2020,1.59,1.39,1.26,1.06
02-2020,1.59,1.38,1.27,1.10
03-2020,1.62,1.42,1.30,1.08
04-2020,1.65,1.43,1.30,1.11
05-2020,1.81,1.61,1.43,1.18
06-2020,1.80,1.60,1.45,1.20
07-2020,1.76,1.55,1.41,1.14
08-2020,1.78,1.56,1.40,1.14
09-2020,1.77,1.54,1.40,1.15
10-2020,1.73,1.50,1.35,1.10
11-2020,1.71,1.46,1.31,1.06
12-2020,1.68,1.44,1.28,1.00
01-2021,1.67,1.41,1.25,1.00
02-2021,1.58,1.35,1.20,0.97
03-2021,1.49,1.29,1.16,0.95

 
InformationVous pouvez passer d'une durée à une autre via les onglets au dessus du graphique et zoomer une partie d'un graphique, en cliquant sur la courbe, sur le début de période souhaitée, et en déplaçant le pointeur jusqu'à la fin de la période, tout en maintenant le bouton de la souris enfoncé

 

Les emprunteurs du 1er groupe aux meilleurs profils, obtiennent maintenant un taux inférieur à 1 %, même sur les durées les plus longues, par exemple 0.76 % sur 20 ans.

En outre depuis décembre dernier, les emprunteurs du 4ème groupe (profils présentant moins de revenus et d’apport personnel) ont bénéficié d’une baisse de taux nettement plus rapide que celle des autres emprunteurs sur les durées les plus longues.

  

 

Mars 2021

Décembre 2020
Prêts
du secteur
concurrentiel
TAUX FIXES Sur 15 ans Sur 20 ans Sur 25 ans Sur 15 ans Sur 20 ans Sur 25 ans
  1er groupe

0,63

0,76 0,95 0,72 0,84  1,00 
 Taux moyens 2ème groupe 0,80 0,93 1,16 0,90  1,03 1,28
(en %)  3ème groupe 0,95 1,05 1,29 1,01 1,14 1,44
  4ème groupe 1,18  1,29

1,49

1,24 1,39

1,68

  Ensemble  0,89 1,01  1,23 0,97  1,10 1,35 

 

Le 1er groupe rassemble les 25% d’emprunteurs dont le taux est le plus bas (valeurs des taux inférieures au 1er quartile, Q1). 

Le 4ème groupe, les 25% d’emprunteurs dont le taux est le plus élevé (valeurs des taux supérieures au 3ème quartile, Q3).

Le 2ème groupe rassemble donc les 25% d’emprunteurs dont le taux est compris entre Q1 et la médiane.

Et le 3ème groupe, les 25% d’emprunteurs dont le taux est compris entre la médiane et Q3.

DURÉE

Raw data
Date,Durées (en mois)
T1-01,161.2
T2-01,163.7
T3-01,163.3
T4-01,164.7
T1-02,167.8
T2-02,168.8
T3-02,170.2
T4-02,170.3
T1-03,173
T2-03,175.9
T3-03,175.9
T4-03,178.1
T1-04,179.1
T2-04,181.7
T3-04,182.9
T4-04,187.2
T1-05,190
T2-05,194.2
T3-05,197.4
T4-05,201
T1-06,203
T2-06,210.6
T3-06,210.6
T4-06,215
T1-07,218.9
T2-07,221.4
T3-07,222.7
T4-07,222.7
T1-08,221.8
T2-08,219.8
T3-08,218
T4-08,217.6
T1-09,216.3
T2-09,211.3
T3-09,213.5
T4-09,212.4
T1-10,211.2
T2-10,212.3
T3-10,209
T4-10,211.4
T1-11,213.4
T2-11,215.3
T3-11,215.8
T4-11,215.6
T1-12,205.9
T2-12,205.7
T3-12,208.1
T4-12,211.7
T1-13,203.8
T2-13,205.7
T3-13,208.4
T4-13,205.7
T1-14,200.5
T2-14,200.5
T3-14,207.8
T4-14,210.3
T1-15,213.8
T2-15,209.0
T3-15,208.9
T4-15,213.4
T1-16,211.3
T2-16,211.7
T3-16,212.8
T4-16,214.8
T1-17,212.0
T2-17,214.2
T3-17,216.9
T4-17,213.0
T1-18,215.4
T2-18,222.9
T3-18,221.3
T4-18,226.1
T1-19,228.5
T2-19,226.5
T3-19,226.8
T4-19,228.2
T1-20,227.3
T2-20,231.0
T3-20,223.6
T4-20,232.6
T1-21,231.0

Dans le contexte de la crise Covid-19, l’allongement des durées permet d’absorber les conséquences de la hausse des prix des logements et souvent de contenir les taux d’effort sous le seuil des 33 %, d’autant que les dispositifs publics de soutien de la demande ne se sont guère améliorés.

Au 1er trimestre 2021, la durée moyenne des prêts accordés était de 231 mois contre 233 mois au 4ème trimestre. 2020.



 

 Après un répit en décembre et janvier, les durées s’allongent à nouveau rapidement en 2021. Depuis décembre dernier, la durée moyenne s’est accrue de 7 mois pour atteindre 236 mois en mars, à leur plus long jamais observé.


Taux bas et durées longues, en allégeant les conditions de crédit, les établissements bancaires soutiennent toujours la demande, notamment pour les emprunteurs les plus modestes, qui ont bénéficié d’une durée en augmentation de 11 mois entre décembre 2020 et mars 2021 : une telle évolution reste sans précédent, sur un laps de temps aussi court ! 
 

 

La structure de la production se déforme encore. Dans le cas des seuls prêts bancaires à l’accession à la propriété, la part de la production à plus de 25 ans se stabilise au niveau le plus bas constaté depuis plus de 15 ans (0.3 % en mars 2021). En revanche, 54.5 % de la production a été réalisée sur une durée comprise entre plus de 20 ans et 25 ans. 

 

Les durées
(en années)
Structure de la 
production
10 et moins + de 10 à 15 + de 15 à 20 + de 20 à 25  + de 25 Ensemble
 Accession 2012 10,8 23,5 35,5 28,9 1,3 100,0
  2014 10,6 24,3 41,4 22,6 1,1 100,0
  2016 8,6 20,8 40,3 29,4 1,0 100,0
  2018 6,6 16,4 32,9 42,3 1,7 100,0
  2019 5,6 14,6 31,6 46,0 2,1 100,0
  2020 5,1 13,1 32,6 48,3 0,9 100,0
  T1-2021 4,3  12,1 29,4 53,8 0,3 100,0 
  Mars-2021 4,1 12,0 29,2 54,5 0,3 100,0 

 

ACTIVITÉ DU MARCHÉ DES CRÉDITS IMMOBILIERS AUX PARTICULIERS

Raw data
Date,Ensemble des marchés,Marché du neuf,Marché de l'ancien
1-2009,57.6,57.2,64.1
2-2009,56.2,55.9,62.1
3-2009,55.4,55.4,60.7
4-2009,54.5,54.6,59.8
5-2009,53.9,53.7,59.4
6-2009,54.5,53.6,60.2
7-2009,55.3,53.5,61.7
8-2009,56.8,54.3,63.5
9-2009,58.9,55.9,66
10-2009,61.8,58.5,69.3
11-2009,65.8,62.2,73.7
12-2009,70.1,66.8,78.5
1-2010,73.5,69.7,82.6
2-2010,75.8,71,85.8
3-2010,79.7,74,90.8
4-2010,82.9,77.1,95.1
5-2010,85.6,81.3,98.2
6-2010,89.1,87.1,101.7
7-2010,91.2,87.3,104.8
8-2010,92.3,87.8,106.7
9-2010,93.3,87.2,108.7
10-2010,94.6,88.5,110.6
11-2010,97.5,92.1,115.4
12-2010,99.1,96.7,116.5
1-2011,99.4,96.8,116.1
2-2011,102.1,99.7,119.2
3-2011,104.6,102.8,122.1
4-2011,105.9,104.7,123.7
5-2011,107.1,104.3,125.6
6-2011,105.8,100.5,126.6
7-2011,105.8,103.1,126.2
8-2011,106.1,104.7,126.5
9-2011,106,106.9,126.6
10-2011,105.2,105.9,125.9
11-2011,104.4,105.4,124.9
12-2011,105.6,104.5,127.6
1-2012,104,104.5,124.8
2-2012,100.8,103.7,119.4
3-2012,95.1,99.9,110.8
4-2012,89.5,95.2,102.2
5-2012,85.1,92.3,94.9
6-2012,81.2,90.2,87.6
7-2012,77.4,88.3,81.2
8-2012,75,87.6,76.6
9-2012,73.2,86.4,72.4
10-2012,72.3,87.9,68.8
11-2012,70.4,90.1,63.5
12-2012,66.3,88.7,56.5
1-2013,66.1,86.8,57.6
2-2013,66.2,84.1,58.5
3-2013,67.2,82.9,60.8
4-2013,70.2,84.3,64.9
5-2013,72,84,67.7
6-2013,75,85.6,71.5
7-2013,78.7,87.7,75.5
8-2013,80.2,87.6,77.7
9-2013,80.8,87.5,78.7
10-2013,81.4,86.6,80.3
11-2013,80.8,82.2,80.3
12-2013,81,79.5,80.8
01-2014,82,81.7,81.7
02-2014,82.1,82.6,81.8
03-2014,81.7,82.9,81.5
04-2014,80.9,83.2,80.5
05-2014,79.9,82.8,79.6
06-2014,78.3,81.9,77.9
07-2014,76.5,80.3,77
08-2014,76,79.8,76.3
09-2014,75.7,79.3,76.4
10-2014,75.5,79.7,76.1
11-2014,75.4,80.8,75.8
12-2014,75.9,81.9,76.4
01-2015,76.7,82.5,77
02-2015,78.5,83.8,78.3
03-2015,80.1,85.5,79.7
04-2015,82.7,86.9,82
05-2015,85.3,88.8,84.9
06-2015,90,93.8,89.2
07-2015,94.2,97.9,92.8
08-2015,95.9,99.9,94.7
09-2015,98.6,103.1,97
10-2015,99.5,103.4,98
11-2015,100,102,99.3
12-2015,100,100,100
01-2016,99.9,100.9,99.6
02-2016,99.7,102.7,99.4
03-2016,99.8,103.3,99.4
04-2016,98.6,104,98.4
05-2016,98.6,105.6,98.2
06-2016,97.3,104.7,97.5
07-2016,94.9,102.5,95.4
08-2016,94.5,102,95
09-2016,94.1,101.7,94.2
10-2016,94,101.9,94.1
11-2016,96.8,106.1,95.6
12-2016,99.8,110.7,97.2
01-2017,101.7,111.1,98.9
02-2017,102.9,111.1,100
03-2017,104.6,112.2,101.7
04-2017,104.4,110.7,101.4
05-2017,104.4,109.6,101.8
06-2017,104.1,108.8,101.4
07-2017,103.1,107.7,101
08-2017,103.2,107.5,101.7
09-2017,102.6,107.1,101.6
10-2017,101.9,107.1,100.8
11-2017,101.2,109.8,100.3
12-2017,99,107.2,99.3
01-2018,97.7,106,99
02-2018,96.9,105.4,98.9
03-2018,94.6,103.9,97.1
04-2018,94.9,104.5,98.2
05-2018,95.2,105,98.6
06-2018,95.2,105.1,99.3
07-2018,95.8,105.9,100.4
08-2018,95.6,105.3,100
09-2018,95.0,104.7,99.9
10-2018,95.9,105.8,101.1
11-2018,95.8,103.6,101.9
12-2018,95.2,102.8,102.1
01-2019,95.5,104.2,102.7
02-2019,97.2,106.8,103.1
03-2019,98.7,108.7,104.9
04-2019,99.5,110.5,106.0
05-2019,99.8,111.3,107.1
06-2019,98.5,109.9,107.0
07-2019,99.0,110.3,108.5
08-2019,99.1,110.8,109.9
09-2019,100.2,111.3,111.6
10-2019,101.0,111.6,113.0
11-2019,100.9,110.3,113.1
12-2019,100.4,109.6,112.7
01-2020,100.1,108.3,113.0
02-2020,99.3,106.3,113.4
03-2020,96.9,102.1,111.5
04-2020,92.7,96.5,107
05-2020,87.8,91.1,100
06-2020,86.9,90.3,98
07-2020,86.0,88.4,99.8
08-2020,85.4,86.5,100.7
09-2020,85.3,86.0,103.1
10-2020,84.3,84.0,103.1
11-2020,82.8,81.4,102.8
12-2020,82.2,80.5,103.1
01-2021,81.1,79.5,102.2
02-2021,79.7,77.7,101.5
03-2021,81.9,79.6,104.3

 

En 2020, la demande de crédits a été très affectée par la crise de la Covid-19 et ses conséquences économiques et sociales, dont une dégradation de son moral peu propice à la réalisation de projets immobiliers. De nombreux ménages jeunes ou modestes ont été écartés du marché, du fait d’une hausse des prix des logements qui s’est renforcée dès la sortie du 1er confinement, et de la mise en œuvre des recommandations du HCSF. Début 2021, en janvier et février, la dégradation du marché s’est poursuivie.

Cependant, en mars la demande s’est nettement redressée comme cela est souvent le cas avec l’arrivée du printemps. Le rebond paraît d’autant plus prononcé qu’en mars 2020, référence du glissement annuel, l’activité avait lourdement chuté avec le confinement. Mais ce rebond n’a pas encore réussi à totalement gommer les tendances récessives du marché.

Sur tous les marchés, ce sont les ménages modestes, les plus impactés par la recommandation du HCSF, qui ont connu la baisse la plus forte de leur demande.

ACTIVITÉ 
NOMBRE DE PRÊTS BANCAIRES ACCORDÉS

(HORS RACHATS DE PRÊTS)

ENSEMBLE du marché

glissement annuel

Marché du NEUF

glissement annuel

Marché de l'ANCIEN 

glissement annuel

1er trimestre 2021 / 1er trimestre 2020

-  1,6  %

- 4,2 %

  + 4,7 %

Avril 2020 à Mars 2021 

Avril 2019 à Mars 2020

- 15,5 %

-22,1 %

 - 6,4 %

Total 2020 et 1er trimestre 2021

- 18,4%

-27,5%

-7,4%

 

Même si globalement le 1er trimestre 2021 a bénéficié du ralentissement de la dégradation des marchés, ce sont les ménages les plus modestes qui ont connu la baisse la plus forte de leur demande satisfaite depuis le début de l’année 2020. Ils disposent d’un apport personnel souvent insuffisant au regard des recommandations HCSF.

• Revenus < 3 SMIC : - 25 % d’opérations financées (37 % des emprunteurs).
• Revenus ≥ 5 SMIC : - 7% d’opérations financées (28% des emprunteurs).
• Autres ménages : - 20 % d’opérations financées.


MARCHÉ DU NEUF : 

Au cours du 1er trimestre 2021, la place des jeunes s’est dégradée : elle recule de près d’un point sur une année, au bénéfice principalement des 35 à 45 ans. L’impact du resserrement de l’accès au crédit se renforce. Néanmoins et après un recul aussi rapide en 2020, la place des accédants modestes dans le marché s’est à peu près stabilisée au cours du 1er trimestre 2021. Depuis début 2020, ce sont les ménages les plus impactés par la recommandation du HCSF qui ont connu la baisse la plus forte de leur demande .

• Revenus < 3 SMIC : - 32 % d’opérations financées (38 % des emprunteurs).
• Revenus ≥ 5 SMIC : - 20 % d’opérations financées (25% des emprunteurs).
• Autres ménages : - 28 % d’opérations financées.


MARCHÉ DE L'ANCIEN :

Avec le rebond de la demande observé au cours du 1er trimestre 2021, la place des jeunes s’est redressée : elle progresse de près d’un point sur une année, au détriment principalement des plus de 45 ans. L’amélioration des conditions de crédit a permis d’améliorer les possibilités d’accès des moins de 35 ans au marché de l’ancien, dès lors qu’ils se trouvent en mesure de mobiliser un apport personnel suffisant.
En dépit du rebond de la demande observé au cours du 1er trimestre 2021, la part des ménages modestes dans le marché n’a réussi qu’à se stabiliser : en revanche, la place des ménages aisés (5 SMIC et plus) a nettement progressé. Sur le marché de l'ancien aussi, ce sont les ménages modestes qui ont été les plus impactés par la recommandation du HCSF .
• Revenus < 3 SMIC : - 14 % d’opérations financées (36 % des emprunteurs).
• Revenus ≥ 5 SMIC : + 5% % d’opérations financées (29% des emprunteurs).
• Autres ménages : - 8 % d’opérations financées.

COÛT RELATIF MOYEN

Raw data
Date,Ensemble des marchés,Marché du neuf,Marché de l'ancien
T1-01,2.9,3.72,3.24
T2-01,3.02,3.82,3.4
T3-01,2.99,3.86,3.35
T4-01,2.99,3.81,3.31
T1-02,3.08,3.83,3.41
T2-02,3.16,3.9,3.58
T3-02,3.16,3.94,3.56
T4-02,3.16,3.99,3.56
T1-03,3.21,3.95,3.62
T2-03,3.34,3.99,3.81
T3-03,3.38,4.09,3.86
T4-03,3.43,4.15,3.9
T1-04,3.43,4.17,3.93
T2-04,3.5,4.19,4.11
T3-04,3.58,4.28,4.12
T4-04,3.63,4.35,4.22
T1-05,3.66,4.35,4.26
T2-05,3.78,4.41,4.47
T3-05,3.84,4.5,4.55
T4-05,3.91,4.65,4.62
T1-06,3.92,4.58,4.67
T2-06,3.99,4.66,4.76
T3-06,3.98,4.72,4.77
T4-06,3.98,4.76,4.77
T1-07,4,4.7,4.75
T2-07,4.05,4.73,4.92
T3-07,4.05,4.74,4.82
T4-07,3.98,4.7,4.73
T1-08,3.93,4.61,4.67
T2-08,3.94,4.64,4.7
T3-08,3.77,4.41,4.51
T4-08,3.7,4.47,4.36
T1-09,3.85,4.58,4.53
T2-09,3.79,4.48,4.56
T3-09,3.88,4.65,4.57
T4-09,3.89,4.69,4.59
T1-10,3.92,4.71,4.65
T2-10,4.03,4.75,4.76
T3-10,4.01,4.75,4.84
T4-10,4.06,4.8,4.89
T1-11,3.96,4.71,4.75
T2-11,4.03,4.84,4.9
T3-11,4.09,4.76,4.77
T4-11,4.09,4.75,4.76
T1-12,3.98,4.64,4.8
T2-12,3.97,4.84,4.77
T3-12,3.97,4.79,4.78
T4-12,4.08,4.75,4.69
T1-13,3.84,4.79,4.56
T2-13,3.92,4.83,4.69
T3-13,4.05,4.85,4.72
T4-13,3.97,4.86,4.64
T1-14,3.96,4.79,4.61
T2-14,3.92,4.76,4.65
T3-14,3.86,4.69,4.62
T4-14,3.99,4.79,4.62
T1-15,4,4.89,4.6
T2-15,4.02,4.85,4.76
T3-15,3.98,4.94,4.73
T4-15,4.06,4.85,4.73
T1-16,4.05,4.94,4.66
T2-16,4.11,4.98,4.81
T3-16,4.12,5.07,4.88
T4-16,4.20,5.12,4.91
T1-17,4.16,5.11,4.95
T2-17,4.19,5.16,4.97
T3-17,4.22,5.23,5.04
T4-17,4.10,5.16,4.94
T1-18,4.10,5.18,4.91
T2-18,4.37,5.17,5.02
T3-18,4.24,5.09,4.98
T4-18,4.29,5.22,5.00
T1-19,4.25,5.21,4.90
T2-19,4.32,5.26,5.07
T3-19,4.23,5.20,5.09
T4-19,4.33,5.37,5.12
T1-20,4.43,5.33,5.22
T2-20,4.40,5.34,5.16
T3-20,4.32,5.27,5.17
T4-20,4.49,5.36,5.28
T1-21,4.41,5.28,5.30

En réponse aux recommandations du HCSF, le transfert des clientèles vers les ménages plus aisés continue de s’observer avec les indicateurs suivants en 2020 :
  • Le coût des opérations ralentit depuis le début de l’année : +1.2 % sur le 1er trimestre 2021, contre + 4.4 % en 2020.
  • De même pour les revenus des ménages qui réalisent ces opérations : + 1.6 % sur le 1er trimestre, contre + 2.8 % en 2020
  • Le niveau de l’apport personnel s’élève de plus en plus rapidement  : + 11.1 % sur le 1er trimestre 2021, après + 10.4 % en 2020. 

Depuis le début de l’année, l’apport mobilisé progresse le plus chez les emprunteurs aux revenus les plus élevés (+ 15.7 % pour les 5 SMIC et plus, contre + 8.5 % en 2020).

Aussi, le coût relatif se maintient sur les niveaux les plus élevés constatés jusqu’alors : 4.4 années de revenus au 1er trimestre 2021, comme il y a un an à la même époque.

 
MARCHÉ DU NEUF 

Le coût des opérations recule depuis le début de l’année, - 0.4 % sur le 1er trimestre 2021, en glissement annuel, contre + 3.2 % en 2020. En revanche, les revenus des ménages augmentent plus lentement que par le passé. Après la transformation rapide des clientèles constatée en 2020, la structure du marché se stabilise et les évolutions des revenus des acheteurs renouent avec les fondamentaux de l’économie.

Dans ces conditions, le coût relatif s’établit à 5.3 années de revenus au 1er trimestre 2021.

Néanmoins, les taux d’apport personnel progressent toujours rapidement (+ 18 % depuis la fin de 2019) en réponse aux recommandations formulées par le HCSF.

 
 
MARCHÉ DE L'ANCIEN 
 

Depuis 2020, le resserrement des conditions d’accès au crédit affecte particulièrement les ménages les moins aisés.

La tension sur le coût des opérations ne se relâche pas (+ 3.4 % sur le 1er trimestre 2021, en glissement annuel, après + 4.8 % en 2020).

Le coût relatif augmente encore, pour s’établir au maximum des niveaux observés jusqu’alors à 5.3 années de revenus au 1er trimestre 2021.

Comme sur le marché du neuf, les taux d’apport personnel remontent, suivant la recommandation du HCSF : en 2019, ils étaient descendus à des niveaux jamais observés par le passé, permettant au marché de se développer grâce à l’arrivée d’acheteurs jeunes ou modestes.

INDICATEUR DE SOLVABILITÉ DE LA DEMANDE RÉALISÉE

Raw data
Date,Ensemble des marchés,Marché du neuf,Marché de l'ancien
T1-01,96.3,92.4,102.7
T2-01,96.4,92,102.3
T3-01,98.4,95.7,104.9
T4-01,97.2,94.1,103.3
T1-02,99.6,96.3,102.2
T2-02,96.9,94.9,101.5
T3-02,102.8,94.9,100.9
T4-02,96.3,93.6,101.3
T1-03,96.3,95.3,101.3
T2-03,96.1,95.4,100.5
T3-03,95.7,94.8,100
T4-03,95.1,94.6,99
T1-04,94.9,95.3,100.1
T2-04,94.7,94.7,97.7
T3-04,94.2,95.1,97.5
T4-04,93.9,93.6,96.9
T1-05,94.7,97.7,98.4
T2-05,95.5,98.1,98.7
T3-05,95.3,98.3,98.4
T4-05,95.6,96.7,97.6
T1-06,94.7,96,97.3
T2-06,94.1,96.3,95.9
T3-06,92,94.2,94.3
T4-06,94.2,95,95.3
T1-07,92.7,93.9,95.2
T2-07,95.4,97.8,96.7
T3-07,96.1,100.3,97.7
T4-07,96.3,98.2,99.2
T1-08,97.1,101.1,97.5
T2-08,96.3,98.9,98.1
T3-08,97.8,100.6,99.4
T4-08,101.6,103,102.2
T1-09,101.6,101.1,101.8
T2-09,99,99.1,100.2
T3-09,99.6,100.3,101.3
T4-09,96.6,98.3,98.5
T1-10,97.5,97.4,99.5
T2-10,96.2,96.3,98.5
T3-10,98.4,99.5,100.3
T4-10,96.4,97.6,98
T1-11,98.4,99.8,97.4
T2-11,99.1,101.7,96.2
T3-11,97.6,103.4,97.1
T4-11,98.6,103.5,96.9
T1-12,95.5,99.3,94.6
T2-12,96,99.2,93.8
T3-12,95.7,97.5,95
T4-12,95.8,99.6,95.6
T1-13,97.7,99.4,96.5
T2-13,97.3,97.7,96.6
T3-13,96.5,97.6,96.2
T4-13,96.5,94.8,96.1
T1-14,95.9,96.9,96.6
T2-14,95,97,97.4
T3-14,99.3,99,98.1
T4-14,99.3,99.6,99.4
T1-15,100.4,98.6,100.4
T2-15,99.9,101.1,99.8
T3-15,99.5,99.5,99.4
T4-15,100.1,100.8,100.3
T1-16,101.6,105.3,100.4
T2-16,102.8,107.3,100.2
T3-16,104.1,108,100.8
T4-16,103.2,108.3,100.4
T1-17,100.7,104.5,98.9
T2-17,99.9,102.9,98.9
T3-17,101.8,103.6,98.9
T4-17,101.6,102.5,99.4
T1-18,100.5,98.5,99.5
T2-18,99.1,98.9,98.7
T3-18,98.9,99.2,99.1
T4-18,100.5,99.0,98.2
T1-19,98.5,95.7,99.5
T2-19,98.0,96.4,98.6
T3-19,100.9,97.0,99.9
T4-19,99.1,97.4,99.2
T1-20,98.8,96.6,99.2
T2-20,100.7,96.1,100.3
T3-20,100.2,97.6,100.4
T4-20,101.4,96.5,101.5
T1-21,102.8,99.6,100.9

 

ENSEMBLE DU MARCHÉ
 
Grâce à des conditions de crédit excellentes et en dépit de la hausse des prix des logements qui se poursuit, l’indicateur de solvabilité de la demande se redresse et retrouve les niveaux élevés constatés au milieu des années 2010. Il bénéficie en outre de la transformation des clientèles, donc de la hausse de l’apport personnel et d’un recours au crédit immobilier moins intense que par le passé. La transformation du marché a en effet été telle, jusqu’à présent, que les emprunteurs qui sont sur le marché bénéficient de très bonnes capacités d’emprunt.

Au 1er trimestre 2021, le taux d’apport personnel moyen était en effet de près de 25 % supérieur à son niveau du 4ème trimestre 2019, le point le plus bas observé jusqu’alors.
 

MARCHÉ DU NEUF

Sur la marché du neuf, cet indicateur de solvabilité se relève. Cela ne suffit pas encore pour compenser son décrochage passé notamment du fait de l'augmentation des prix des logements neufs, cependant cette évolution rompt avec la situation observée durant les années précédentes.

MARCHÉ DE L'ANCIEN

Dans l'ancien, alors que les conditions de crédit restent très bonnes, l’indicateur de solvabilité se redresse aussi, en dépit de la hausse des prix des logements qui persiste. L’indicateur bénéficie de la transformation du marché et donc de l’accroissement de la part des ménages aisés.

Carte Capacité des ménages à acheter - appartements anciens

 
Cliquez sur une ville pour afficher les chiffres correspondants
Légende :
Surface habitable (en m²) achetée en 2021 / Variation des prix en % à fin février 2021 (niveau annuel glissant)
Variation de la surface achetable (en m²) sur 1 an (T1-2021 par rapport à T1-2020)
Alternative content for the map
Légende :
Surface habitable (en m²) achetée en 2021 / Variation des prix en % à fin février 2021 (niveau annuel glissant)
Variation de la surface achetable (en m²) sur 1 an (T1-2021 par rapport à T1-2020)
 
 

Capacité des ménages à acheter

 

Indicateurs Crédit Logement / CSA - LPI : capacité des ménages à acheter des appartements anciens sur des opérations effectivement réalisées

Le modèle d’analyse qui a été développé permet la représentation des évolutions de la surface habitable achetable dans chacune des 40 villes de plus de 100 000 habitants actuellement retenues par l’Observatoire LPI.

 note de méthode  

Au 1er trimestre 2021

Dans 20 % des villes, la surface achetable a augmenté.
Elle n’a que faiblement varié dans 38 % des villes. La transformation des clientèles (recul de la part des emprunteurs modestes) et la hausse des revenus associée n’ont pu qu’atténuer les conséquences de la hausse des prix sur la capacité des ménages à acheter.

En revanche, dans 42 % des villes, la hausse des prix a provoqué le recul de la capacité des ménages à acheter en dépit de l’augmentation générale des apports personnels mobilisés et du déplacement du marché vers des acquéreurs plus aisés.


Sur les 10 dernières années, 
 

Tendances Taux

Les évolutions économiques attendues pour 2021 ne vont pas inciter les ménages à la hardiesse. D’ailleurs, d’après l’Observatoire des Crédits aux Ménages (FBF et ASF), les incertitudes pèsent fortement sur leurs intentions de souscription à de nouveaux crédits.

La plupart des scénarii macroéconomiques disponibles tablent toujours sur une reprise de croissance de l’économie française en 2021, qui resterait insuffisante pour enrayer la montée du chômage . Mais dans le même temps, la BCE va maintenir inchangé son principal taux directeur en 2021, voire au-delà. Certes, dans la plupart des scénarii, le taux de l’OAT à 10 ans va remonter en 2021, mais il devrait rester légèrement négatif en 2021, voire osciller autour de 0.

Dans ces conditions, les tensions sur les taux des crédits immobiliers ne vont pas réapparaître en 2021. D’autant que la plupart des banques s’efforcent toujours de consolider la demande qui s’adresse à elle en baissant encore les taux des crédits octroyés, comme le niveau du taux moyen constaté à la mi-avril en atteste.

Jamais le taux moyen des crédits immobiliers aux particuliers n’était descendu à un aussi bas niveau !

A la mi-avril, le taux s’établit à 1.07 % contre 1.17 % en avril 2020

Les durées s’affichent à 230 mois, contre 231 mois il y a un an.


En dépit d’un rythme de l’inflation qui se redresse depuis février dernier
, les taux des crédits immobiliers poursuivent la lente décrue amorcée durant l’été 2020.

Alors que le rythme de l’inflation ralentit toujours (IPCH : sur une tendance à + 0.42 % en niveau annuel glissant en janvier 2021, contre + 1.32 % il y a un an à la même époque), les taux des crédits immobiliers sont repassés au-dessus de l’inflation depuis avril 2020, mettant ainsi un terme à 24 mois durant lesquels les taux d’intérêt réels avaient été négatifs.