Bienvenue sur L'Observatoire Crédit Logement / CSA

Août 2018

Crédit immobilier

Depuis janvier 2018, les taux continuent à baisser doucement  à 1.43 % en juillet.
Après une lente érosion de l’ordre de 1 point de base chaque mois depuis un an, les taux des crédits immobiliers se sont stabilisés dès juin dernier.
Les durées des prêts bancaires se sont accrues de 5 mois depuis le début de l’année 2018.
Même si le repli de l’activité de production de crédits s’est atténué au cours du printemps, la tendance baissière du marché persiste, amplifiée par l’atonie de la demande en août.

 

Taux moyen

Août 2018

1,43%

comme en juillet

15 ans 20 ans 25 ans
| | |
1,22 % 1,42 % 1,64 %

Durée

ENSEMBLE DES MARCHÉS

223 Mois

Voir publication complète pour détail des prêts à l’accession

Activité des marchés

PRODUCTION DE CRÉDITS

Atonie de la demande en août
après un rebond en juillet

Pour approfondir

Raw data

Date,Ensemble des marchés,Marché du neuf,Marché de l'ancien
1-2009,58.1,59.2,55.0
2-2009,56.7,57.8,53.3
3-2009,55.9,57.4,52.1
4-2009,55.0,56.4,51.4
5-2009,54.4,55.5,51.0
6-2009,55.0,55.5,51.7
7-2009,55.8,55.4,52.9
8-2009,57.3,56.2,54.5
9-2009,59.5,57.9,56.6
10-2009,62.4,60.5,59.5
11-2009,66.4,64.3,63.3
12-2009,70.8,69.1,67.4
1-2010,74.2,72.1,70.9
2-2010,76.5,73.5,73.6
3-2010,80.4,76.5,78.0
4-2010,83.7,79.8,81.6
5-2010,86.4,84.1,84.3
6-2010,89.9,90.1,87.3
7-2010,92.0,90.3,90.0
8-2010,93.1,90.8,91.6
9-2010,94.2,90.3,93.3
10-2010,95.4,91.6,94.9
11-2010,98.4,95.3,99.1
12-2010,100.0,100.0,100.0
1-2011,100.3,100.2,99.7
2-2011,103.0,103.2,102.3
3-2011,105.5,106.4,104.8
4-2011,106.8,108.3,106.2
5-2011,108.1,108.0,107.8
6-2011,106.8,104.0,108.7
7-2011,106.8,106.7,108.4
8-2011,107.1,108.3,108.6
9-2011,107.0,110.6,108.7
10-2011,106.2,109.6,108.1
11-2011,105.4,109.1,107.2
12-2011,106.5,108.1,109.6
1-2012,105.0,108.1,107.1
2-2012,101.7,107.3,102.5
3-2012,96.0,103.4,95.1
4-2012,90.4,98.5,87.7
5-2012,85.9,95.5,81.5
6-2012,82.0,93.3,75.2
7-2012,78.1,91.3,69.7
8-2012,75.7,90.7,65.8
9-2012,73.8,89.4,62.1
10-2012,73.0,91.0,59.0
11-2012,71.1,93.2,54.5
12-2012,66.9,91.8,48.5
1-2013,66.7,89.8,49.5
2-2013,66.8,87.0,50.2
3-2013,67.8,85.8,52.2
4-2013,70.8,87.2,55.7
5-2013,72.7,86.9,58.1
6-2013,75.7,88.6,61.4
7-2013,79.4,90.8,64.8
8-2013,80.9,90.7,66.7
9-2013,81.5,90.5,67.5
10-2013,82.1,89.6,68.9
11-2013,81.6,85.0,69.0
12-2013,81.8,82.2,69.4
01-2014,82.7,84.5,70.1
02-2014,82.8,85.4,70.2
03-2014,82.4,85.7,69.9
04-2014,81.7,86.1,69.1
05-2014,80.7,85.7,68.3
06-2014,79.0,84.7,66.9
07-2014,77.2,83.0,66.1
08-2014,76.7,82.5,65.5
09-2014,76.4,82.0,65.6
10-2014,76.2,82.5,65.3
11-2014,76.1,83.6,65.1
12-2014,76.6,84.8,65.6
01-2015,77.4,85.4,66.1
02-2015,79.2,86.7,67.2
03-2015,80.8,88.5,68.4
04-2015,83.4,89.9,70.4
05-2015,86.1,91.9,72.9
06-2015,90.9,97.1,76.6
07-2015,95.1,101.3,79.7
08-2015,96.8,103.4,81.3
09-2015,99.5,106.7,83.3
10-2015,100.5,107.0,84.1
11-2015,100.9,105.5,85.3
12-2015,100.9,103.5,85.9
01-2016,100.8,104.4,85.5
02-2016,100.6,106.2,85.3
03-2016,100.8,106.9,85.3
04-2016,99.6,107.6,84.4
05-2016,99.5,109.2,84.3
06-2016,98.2,108.4,83.7
07-2016,95.8,106.0,81.9
08-2016,95.3,105.6,81.5
09-2016,95.0,105.2,80.8
10-2016,94.9,105.4,80.8
11-2016,97.7,109.8,82.1
12-2016,100.7,114.5,83.5
01-2017,102.6,114.9,84.9
02-2017,103.9,114.9,85.9
03-2017,105.6,116.1,87.3
04-2017,105.3,114.5,87.0
05-2017,105.3,113.4,87.4
06-2017,105.0,112.6,87.1
07-2017,104.1,111.4,86.7
08-2017,104.2,111.3,87.3
09-2017,103.6,110.8,87.2
10-2017,102.8,110.8,86.5
11-2017,102.1,113.6,86.1
12-2017,99.9,110.9,85.3
01-2018,98.6,109.7,85.0
02-2018,97.7,109.0,84.9
03-2018,95.4,107.5,83.3
04-2018,95.8,108.2,84.3
05-2018,96.1,108.7,84.7
06-2018,96.1,108.8,85.3
07-2018,97.0,110.5,86.4
08-2018,96.4,109.6,85.9

En savoir plus
L’amélioration des conditions de crédit et l’assouplissement des conditions d’octroi des prêts ont favorisé un sursaut de la production bancaire classique : d’autant que la réduction de la production de PTZ et de PAS a conduit les établissements prêteurs à accroître cette production bancaire classique, une partie de la demande ayant trouvé une réponse à sa recherche de financement dans l’aménagement des prêts bancaires proposés.

Ainsi les évolutions constatées entre avril et juillet 2018 ont permis d’atténuer le repli de la production bancaire constaté auparavant.

Mais en août, comme cela est habituel au cœur de l’été, le rythme d’évolution de l’activité s’est affaibli.

 

Taux moyen

Les taux sont restés stables pendant l'été

1.43%

 

 

Moyenne sur l'ensemble des marchés

La baisse des taux bénéficie plus fortement aux 3ème et 4ème groupes d'emprunteurs.

Préts du secteur
concurrentiel
Taux fixes Sur 15 ans Sur 20 ans Sur 25 ans
Taux moyens
( en % )
1er groupe 0,97 1,16 1,40
  2éme groupe 1,15 1,32 1,59
AOUT 2018 3éme groupe 1,27 1,45 1,68
1,43% 4éme groupe 1,50 1,70

1,91

  Ensemble 1,22 1,42 1,64
En savoir plus

Durée

Depuis début 2018, les durées se sont allongées de 5 mois

223 mois

 

Moyenne sur l'ensemble des marchés

Les établissements de crédits cherchent à amortir les conséquences de la dégradation des soutiens publics sur la solvabilité des ménages modestes, dont les ménages en primo accession qui (pour une part d’entre eux) peuvent continuer à réaliser leurs projets grâce à des prêts accordés sur des durées plus longues.

En savoir plus

ACTIVITÉ
DES MARCHÉS

Après un rebond en juillet, le rythme d'évolution de la production s'affaiblit en août, comme habituellement au coeur de l'été

 

Evolution de la production de crédits

La réduction de la production PTZ et PAS a conduit les banques à accroître la production bancaire classique.

EN SAVOIR PLUS

COÛT RELATIF MOYEN

Le coût relatif s’établit à 4.1 années de revenus.

Le coût relatif reste donc sur les niveaux les plus élevés constatés jusqu’alors. En effet les revenus des ménages qui réalisent ces opérations progressent deux fois moins vite que le coût des opérations réalisées et que par le passé.
En savoir plus

INDICATEUR DE SOLVABILITÉ

C’est un indicateur de la capacité à emprunter des ménages (voir lexique).

En dépit de conditions de crédit qui restent propices à la réalisation des projets immobiliers des ménages, leur permettant de supporter des coûts d’opérations plus élevés, l’indicateur de solvabilité de la demande se dégrade toujours, au-delà des fluctuations qui caractérisent son évolution d’un mois sur l’autre.
En savoir plus

Identité observatoire

Michel Mouillart, Crédit Logement et L’Institut CSA
L’Observatoire est né de la synergie entre trois expertises.
Créé en 2007, il propose une analyse précise du financement des marchés résidentiels en France.

L’Observatoire est né de la synergie entre  Michel MOUILLART, Professeur d’Économie, Crédit Logement, société spécialiste de la garantie des prêts immobiliers aux particuliers, au service des banques et de leurs clients, et  CSA Research, expert des études marketing et d’opinion, sur l’ensemble des secteurs clés de l’économie.

Les analyses réalisées par L'Observatoire s'appuient sur un portefeuille d’environ 250 000 opérations immobilières nouvelles garanties chaque année.

L’Observatoire Crédit Logement / CSA propose ainsi une analyse de l’évolution d’indicateurs moyens, sur des registres d’observation comparables et à structure de marché inchangée. Cette méthodologie garantit une cohérence d’ensemble et permet de traduire la réalité de l’évolution des marchés immobiliers.
En savoir plus

Contact
presse

L’Espace presse vous donne un accès rapide aux ressources des publications, graphiques, tableaux de bord et analyses et répond aux questions fréquentes posées par la presse sur le périmètre d’étude de l’Observatoire.
Accès espace presse

Toutes nos
publications

Retrouvez les derniers mensuels et l’ensemble des publications trimestrielles de L’Observatoire Crédit Logement / CSA.
Publication complète

Lexique

Explications des termes relatifs aux indicateurs et au périmètre étudiés.
Consulter le lexique

Nos vidéos

Extraits vidéos des Conférences trimestrielles
Afficher tout